Le Moniteur des Pharmacies n° 2599 du 15/10/2005
 

PROFESSION

Actualité


Les apports en industrie devraient donner de nouvelles opportunités d'installation aux adjoints. Mais « tout reste à définir », a tempéré Jérôme Parésys, président de la section D de l'Ordre, le week-end dernier lors du salon Galénika à Paris. « La durée de cinq à huit ans retenue pour transformer les parts en industrie en parts sociales me va bien car il faut un certain temps pour que le titulaire et son adjoint apprennent à se connaître, puis pour donner confiance au futur cotitulaire avant de faire le grand saut », a-t-il ajouté. 38 % des pharmacies en société concernées. Côté syndicats, l'USPO se félicite de cette nouvelle possibilité d'acquisition progressive de parts sociales et de l'obligation, au départ, de détenir 5 % du capital. « 5 %, c'est un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...