Le Moniteur des Pharmacies n° 2598 du 08/10/2005
 

Actualité

Enquête

Pascal Ferré, professeur des universités (Pierre-et-Marie-Curie), praticien hospitalier, directeur de l'unité U671 INSERM « Pathologies métaboliques et nutritionnelles : diabète et obésité ».


« Le Moniteur » : On parle beaucoup de génétique de l'obésité... Pascal Ferré : On ne peut nier que des différences interindividuelles existent. Quand on emploie le terme de génétique, cela veut simplement dire qu'il y a des gènes de prédisposition à l'obésité - et presque tout le monde les a. Regardez aux Etats-Unis, il y a 40 % d'obèses, donc cela veut dire que la grande majorité des gens possède ces gènes de prédisposition et ils ne sont révélés que dans un contexte socioculturel alimentaire adéquat. C'est vrai que des aspects génétiques existent mais ces derniers affectent tout le monde - en dehors de cas spécifiques dits monogéniques où un gène a été atteint -, ou alors il faut imaginer que 40 % des Américains sont des déficients génétiques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...