Le Moniteur des Pharmacies n° 2598 du 08/10/2005
 

Actualité

Enquête

Complexe et de longue haleine, le combat contre l'obésité infantile commence avec les parents. Il implique tous les professionnels de santé. Quelques pharmaciens s'impliquent déjà dans un réseau de prise en charge et de prévention de l'obésité infantile. Tout le monde compte maintenant sur eux.


Selon l'enquête, les pharmaciens n'abordent pas le sujet de l'obésité avec l'enfant ou ses parents parce qu'ils ne sont pas sollicités (72 %) ou par pudeur (50 %). Les 12 % de pharmaciens ayant déjà mené une action d'information et de prise en charge des enfants obèses l'ont fait principalement par le biais de brochures remises aux parents (75 %). C'est la faute des industriels. - Non, il paraît que c'est génétique. - On dit aussi que les gamins passent trop de temps devant la télé et l'ordinateur... - Oui, et ils mangent n'importe quoi... » La liste des boucs émissaires est longue, la recherche du responsable, légitime. Et pourtant, la question de l'obésité infantile reste complexe et ne saurait se réduire à une solution miracle, encore moins médicamenteuse. Les épidémiologistes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...