Le Moniteur des Pharmacies n° 2597 du 01/10/2005
 

MERCHANDISING

Entreprise

Le marché des compléments alimentaires a littéralement explosé en quelques années, prenant de court les officinaux qui sont devenus des distributeurs malgré eux. Face à l'offre pléthorique, le temps est venu de prendre le rayon en main et d'afficher ses compétences.


# 82 # Evolutions du marché (cumul annuel mobile juin 2005) 1 Rendre l'offre visible« L'absence d'un rayon dédié aux compléments alimentaires est une erreur stratégique. La pharmacie doit s'impliquer et répondre aux attentes des consommateurs si elle veut conserver la majorité des parts de marché dans ce domaine », estime Loïc Bureau, pharmacien consultant (ADN). Fini les présentoirs qui se chevauchent sans véritable raison sur le comptoir et place à l'organisation réfléchie des linéaires. Lorsque l'on sait que les ventes officinales de compléments alimentaires réalisent un chiffre d'affaires plus de 10 fois supérieur à celui des shampooings (504 contre 44 millions d'euros pour l'année 2004), on comprend mieux pourquoi il faut réserver au moins 2 mètres linéaires (soit 4 étagères de 60 cm) au « bien-être en gélules ». L'idéal, pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...