Le Moniteur des Pharmacies n° 2596 du 24/09/2005
 

PRATIQUES COMMERCIALES

Actualité

Enquête


Les sanctions en la matière ont été renforcées dès lors qu'elles sont passées de 15 000 Euro(s)à 75 000 Euro(s)pour la personne physique ou son délégataire, et le quintuple pour la personne morale, soit de 75 000 Euro(s)à 375 000 Euro(s)pour la société elle-même. Il est très clair aujourd'hui que si l'administration a pu faire preuve dans le passé d'une certaine tolérance, la définition légale qui est aujourd'hui donnée à la coopération commerciale et le renforcement de sa contractualisation ne permettront plus aux opérateurs économiques, quels qu'ils soient, de tenter de faire le grand écart en faisant entrer dans le champ d'application de la coopération commerciale des services qui n'auraient jamais dû relever de celle-ci et que l'on trouve pourtant dans un certain nombre de contrats, L'absence de signature de contrat ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...