Le Moniteur des Pharmacies n° 2596 du 24/09/2005
 

RECHERCHE

Actualité


L'artémésinine, extraite d'une variété d'armoise, est un antipaludique reconnu grâce à deux de ses dérivés, l'artésunate et l'artéméther. Gros problème, la culture de la plante nécessite au moins six mois et la fabrication du produit final trois à cinq mois de plus. D'où des pénuries récurrentes. Elles ne seront un jour plus qu'un mauvais souvenir puisque le mécanisme d'action de l'artémisinine vient d'être mis en évidence, offrant la perspective d'élaborer par synthèse chimique de nouveaux antipaludiques. L'artémisinine peut tuer Plasmodium grâce à ses propriétés alkylantes qui favorisent le couplage de la molécule à l'hème. Sources : CNRS et INSERM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...