Le Moniteur des Pharmacies n° 2596 du 24/09/2005
 

PRATIQUES COMMERCIALES

Actualité

Enquête

Le cabinet Meffre #amp; Grall nous propose l'exemple d'un pharmacien bénéficiant de 45 % de marge arrière sur un produit à prix libre. Ce taux englobe les ristournes conditionnelles non acquises à la date d'émission de la facture (ristourne de volume, RFA et ristourne de progression), la coopération commerciale et les autres services.


Jusqu'au 31 décembre, la marge arrière n'est pas intégrable dans le prix de revente, d'où un SRP à 80. Les grands distributeurs souhaitaient pouvoir vendre au public au prix « trois fois net » et donc que celui-ci soit le SRP. La marge arrière est intégrable dans le prix de revente. Le pharmacien pourrait donc revendre son produit x en théorie à un prix supérieur ou égal à 60 euros hors taxes aux lieu et place d'un prix actuel de 80 euros, soit une chute du SRP de 25 %. Mais pour éviter une chute brutale des prix via des pratiques de hard discount, des dispositions transitoires ont été prévues pour 2006 (voir cas n° 3). Ceci pour ne par créer des distorsions de concurrence et déstabiliser les petits commerces de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...