Le Moniteur des Pharmacies n° 2595 du 17/09/2005
 

ECONOMIE

Actualité

Malgré une légère baisse des ventes, les dépenses de remboursement continuent de croître. L'oméprazole reste la molécule la plus coûteuse pour l'assurance maladie.


Les remboursements de médicaments ont représenté 17,5 milliards d'euros soit 30 % des dépenses de soins de ville en 2004. Une croissance de 6 % alors que le volume de boîtes vendues stagne (- 0,1 % soit 1,8 milliard de boîtes). En cause : le coût élevé des nouveaux médicaments mis sur le marché et l'importance du coût de la prise en charge à 100 % qui concerne désormais 40 % des dépenses. « Les médicaments dont le prix est supérieur à 15 euros la boîte représentent aujourd'hui 63 % des dépenses de remboursement contre 49 % en 2000, alors même qu'ils constituent seulement 15 % des unités vendues », constate la CNAM. Qui plus est, la plupart d'entre eux concernent des affections chroniques (cholestérol, asthme...) et sont donc prescrits ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...