Le Moniteur des Pharmacies n° 2595 du 17/09/2005
 

ÉCONOMIE

Actualité


La Haute Autorité de santé devait se prononcer jeudi 15 septembre sur le sort des médicaments jugés à service médical rendu (SMR) insuffisant par la Commission de la transparence. Sur les 245 médicaments examinés, 221 ont été « condamnés ». Il s'agit surtout de veinotoniques et de fluidifiants bronchiques. Certaines spécialités ORL, d'oligothérapie, de dermatologie, de stomatologie, de rhumatologie, d'ophtalmologie ou d'hépatogastroentérologie figurent aussi sur la liste, ainsi que des antipyrétiques et immunostimulants. La Commission a épargné les spécialités à base de sucralfate, de magnésium et de vitamine E, considérant qu'elles avaient, respectivement, des SMR « faible », « modéré » et « important ». Selon tout vraisemblance, la Haute Autorité de santé devrait recommander le déremboursement de ces 221 spécialités à SMR insuffisant. Une mesure forcément impopulaire. C'est pourquoi ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...