Le Moniteur des Pharmacies n° 2594 du 10/09/2005
 

ÉTUDES DE PHARMACIE

Carrières

En 1910, les études de pharmacie viennent tout juste d'être réformées. Quelques années auparavant, il n'était pas nécessaire d'être bachelier pour devenir pharmacien... Retour en arrière.


En ce début de XXe siècle, les vingt-quatre facultés de pharmacie n'existent pas encore toutes. A côté de quatre facultés mixtes (comportant une section de médecine et une de pharmacie : Bordeaux, Lyon, Lille, Toulouse), on compte trois écoles supérieures (Paris, Montpellier, Nancy ; l'école de Strasbourg ne rouvrira ses portes qu'en 1919 après la victoire de 1918 et le retour de l'Alsace et de la Lorraine à la France) et trois écoles de plein exercice (où il est possible d'effectuer toute sa scolarité et d'y passer tous les examens sauf le dernier : Marseille, Nantes, Rennes). S'il est possible aussi de suivre l'enseignement dans l'une des douze écoles préparatoires existantes, la dernière année d'études doit se faire dans une école supérieure ou une faculté pour y passer les examens ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...