Le Moniteur des Pharmacies n° 2593 du 03/09/2005
 

Actualité

Enquête


Au Sénégal, la population ne comprend pas toujours que tous les docteurs, même en pharmacie, ne puissent pas prescrire. Et de fait, on vient souvent consulter le pharmacien, y compris pour des problèmes graves. Les raisons sont multiples : éloignement du médecin, économie d'une consultation, manque de confiance dans les infirmiers ou aides-infirmiers qui tiennent les postes de santé*, absence de médicaments de nouvelle génération (antibiotiques notamment) dans ces mêmes postes de santé... Le Dr Cheikh Kassé est installé à Hamady Ounaré, à 7 kilomètres du fleuve Sénégal. Le premier médecin est à 60 kilomètres. Il existe un centre de santé sur place, avec des infirmiers qui prescrivent, « mais il y a beaucoup de problèmes, notamment d'interactions. Et puis nous nous heurtons au problème des antibiorésistances car les traitements ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...