Le Moniteur des Pharmacies n° 2592 du 27/08/2005
 

Actualité

Enquête


Diplômé en 1968, Jean-Louis Pagès s'installe à Briançon après y avoir rencontré sa femme, elle-même titulaire dans cette même ville. Mais, depuis 1750, un gène familial prédispose les Pagès à tailler le cep du côté de Saint-Génis-des-Fontaines, dans les Pyrénées-Orientales. « Trouvant que la vigne n'offrait pas d'avenir, mes parents m'avaient poussé aux études. Chaque année j'allais les aider pour les vendanges, avec la bénédiction de ma femme ! » En 1974, à la mort de son père, Jean-Louis Pagès hérite du domaine. « Grâce à mes revenus de pharmacien, j'ai commencé à planter des cépages améliorateurs et à investir dans la construction d'une cave. » Puis, après 25 ans de pratique officinale, Jean-Louis Pagès tourne la page : « La terre avait financé mes études. Je suis revenu à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...