Le Moniteur des Pharmacies n° 2592 du 27/08/2005
 

Actualité

Enquête

A la veille des vendanges, et avant le flot d'infos économico-réglementaires de l'automne, oxygénons-nous encore un peu l'esprit en compagnie de pharmaciens viticulteurs. Pour assouvir cette passion, souvent héritée, management et organisation sans faille sont souvent nécessaires. Témoignages.


Aux carabins le serment, aux potards le sarment ! Car nombreux sont encore les pharmaciens, par passion ou par tradition familiale, à posséder des vignes. Pour ces derniers, ce n'est pas faute d'avoir été découragés par leurs parents, inquiets qu'ils étaient par la crise viticole qui perdure depuis des années dans les vignobles français. En effet, à lire les dernières statistiques du marché du vin, parus dans notre confrère LSA, les « vins tranquilles » (par opposition aux vins effervescents) ont vu leur chiffre d'affaires baisser en 2004 (3,15 MdEuro(s), à - 1 %, - 2 % en volume). Les vins rouges (66 % du marché) sont à - 2 %, les blancs (18 % du marché) à + 2 %, les rosés (16 %) à - 1 %. Sauf ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...