Le Moniteur des Pharmacies n° 2591 du 16/07/2005
 

Actualité

Enquête

Depuis qu'elle est devenue sans frontières, la pharmacie est présente partout dans le monde pour soigner les plus démunis. Ses ambassadeurs, souvent très jeunes, n'hésitent pas à s'expatrier de longs mois. Portraits de cinq d'entre eux.


En 1985, cinq pharmaciens de la région de Clermont-Ferrand vont être à l'origine de la plus grande association humanitaire spécialisée dans le domaine pharmaceutique. Le « sans-frontiérisme pharmaceutique » est né d'une idée que personne ne conteste alors : récupérer les médicaments non utilisés (MNU) en France pour aider les populations des pays les plus défavorisés. Une idée qui allait conduire à la terrible scission de 2000... et à la création de Pharmacie humanitaire internationale (PHI). Mais au-delà des dissensions sur les MNU, le travail accompli pendant toutes ces années est remarquable, tant dans le domaine de l'urgence que du développement. Vingt ans après, la « plus grande pharmacie du monde » est toujours de garde » et de jeunes pharmaciens continuent de prendre la relève de leurs aînés, comme le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...