Le Moniteur des Pharmacies n° 2590 du 09/07/2005
 

GESTION

Entreprise

Sans être une opération miracle, le changement de date de clôture des comptes, en fractionnant l'exercice normal de 12 mois, permet de diminuer le résultat. Une solution particulièrement indiquée en cas de difficultés financières ou de forte imposition à l'impôt sur le revenu.


1 Choisir le moment opportunCertains événements dans l'entreprise (programme de travaux, changement de régime fiscal, difficultés financières, augmentation de la pression fiscale l'année suivant la fin de la période d'amortissement des frais d'acquisition de l'officine, projet personnel important...) conduisent les titulaires à utiliser, sur les conseils de leur expert-comptable, toutes les marges de manoeuvre offertes par la comptabilité pour diminuer leur résultat et réduire les impôts à un moment clé. Le changement de la date d'arrêté de l'exercice social fait partie de ces moyens. La question se posera un jour : est-il opportun de clôturer les comptes au 31 décembre ? Pour le premier exercice social, le 31 décembre est le plus souvent la date la mieux adaptée. Mais, par la suite, rien n'empêche le pharmacien de décaler la date ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...