Le Moniteur des Pharmacies n° 2590 du 09/07/2005
 

PROFESSION

Actualité


L e projet d'accord de branche adaptant à la profession le droit individuel à la formation (DIF) est actuellement étudié par les syndicats de salariés. Si trois centrales sur cinq le signent, ce qui semble probable, l'accord sera adopté. Réunis en commission paritaire lundi, les partenaires sociaux ont abouti à un texte prévoyant un DIF de 24 heures par an en officine (contre 20 h dans la loi). Rappelons que l'employeur ne pourra refuser la demande d'un salarié que deux ans de suite. Les heures de formation non utilisées seront accumulées jusqu'à un maximum de 144 (si le salarié n'a pas fait valoir son DIF six années de suite donc). Les salariés à temps partiel bénéficieront de ce DIF proportionnellement à leur temps de travail, selon trois tranches définies dans l'accord. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...