Le Moniteur des Pharmacies n° 2589 du 02/07/2005
 

RECHERCHE

Actualité


- Six jours pour une minirévolution qui prend l'allure d'un espoir pour les diabétiques insulinodépendants. La stratégie est française, les anticorps anglais, les patients belges et allemands et l'étude publiée dans le New England Journal of Medicine*. Il suffit donc de six jours pour que des anticorps monoclonaux spécifiques des lymphocytes T arrêtent, dans trois cas sur quatre, la progression du diabète de type 1 pendant au moins 18 mois. « Un traitement de très courte durée, à des doses très faibles avec un effet à long terme », explique Lucienne Chatenoud, investigatrice principale de l'étude, à la tête d'une équipe de recherche INSERM. Ce traitement est plus fort encore que la greffe de cellules bêta d'îlots de Langerhans, qui « se contente » de reconstituer le stock de cellules ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...