Le Moniteur des Pharmacies n° 2588 du 25/06/2005
 

Actualité

Enquête

Le stage de six mois en sixième année permet aux étudiants d'avoir une bonne approche du travail quotidien dans une officine. Mais est-il aussi formateur qu'il devrait l'être ? Les titulaires sont-ils accueillants ? Comment les stagiaires voient-ils l'avenir ? Douze d'entre eux témoignent.


Le stage de six mois en officine au cours de la 6e année d'études accueille les étudiants ayant décidé d'embrasser la carrière officinale. Pour certains, pas de problème, il correspond bien à leurs attentes. Pour d'autres, c'est l'heure des désillusions. Mais tous ne manquent pas d'idées pour faire évoluer la profession : développement des services, investissement dans la prévention, mais aussi amélioration de l'agencement, management plus performant, etc. Les critiques des étudiants vis-à-vis de leurs aînés concernent moins leur pratique professionnelle que leur implication vis-à-vis d'eux. Au final, une fois le stage terminé, ils ne se sentent pas vraiment prêts à l'installation, d'autant que, de l'avis assez général, les études ne les forment pas suffisamment à la pratique quotidienne, au conseil, au dialogue avec les patients. La plupart songent donc à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...