Le Moniteur des Pharmacies n° 2588 du 25/06/2005
 

EN BREF

Actualité


Améliorer l'accès au traitement contre l'hépatite C chez les patients toxicomanes doit devenir une urgence. Aujourd'hui, 70 % des infections par le virus de l'hépatite C surviennent chez des usagers de drogue par voie intraveineuse. Pourtant, moins de un patient toxicomane sur dix devant être traité l'est. Sur 15 000 patients traités chaque année, on ne dénombre que 500 à 700 toxicomanes sous substitution. Certaines idées reçues sont à faire voler en éclats. Non, l'efficacité et l'observance ne sont pas moins bonnes dans ce groupe de patients. Oui, les patients dépressifs peuvent suivre ce type de traitement.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...