Le Moniteur des Pharmacies n° 2587 du 18/06/2005
 

RECHERCHE

Actualité


- La stéatohépatite non alcoolique, pathologie méconnue, est la conséquence de l'insulinorésistance. Le Pr Vlad Ratziu, du service d'hépatogastroentérologie du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière (Paris), nous en dit plus. « Le Moniteur » : Comment se manifeste la stéatohépatite non alcoolique ? Vlad Ratziu : La stéatohépatite se caractérise par une stéatose avec nécrose et inflammation. Elle peut avoir de graves conséquences comme la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire. Cette affection qui gagne progressivement du terrain dans les pays développés survient même sans boire exagérément. Quels sont les mécanismes physiopathologiques ? Les acides gras libres relargués à partir du tissu adipeux intra-abdominal arrivent en priorité dans le foie. Ils peuvent être stockés sous forme de triglycérides (stéatose). Leur dégradation génère des radicaux libres à l'origine des lésions de nécrose, d'inflammation et du dysfonctionnement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...