Le Moniteur des Pharmacies n° 2587 du 18/06/2005
 

RÉGIONS

Actualité


L'histoire remonte à novembre 1998. Un pharmacien de Réhon, près de Longwy, est victime d'un braquage à main armée. Il se défend en utilisant lui-même une arme à feu et blesse l'un de ses agresseurs qui décède des suites de ses blessures. L'officinal est alors mis en examen pour homicide volontaire, mais laissé, dès décembre 1998, en liberté sous contrôle judiciaire. Les « jeunes » du quartier apprécient peu cette mesure qu'ils jugent par trop clémente, et plusieurs incidents éclatent, jusqu'à l'incendie de l'officine dans la nuit du 20 décembre. Le pharmacien et son assureur engageaient alors peu après une procédure administrative visant à obtenir de l'Etat le remboursement des dommages causés par cet incendie (soit près de 2 millions d'euros), arguant du fait que, compte tenu du climat troublé de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...