Le Moniteur des Pharmacies n° 2587 du 18/06/2005
 

Actualité

Enquête


Même si une majorité de clients ne semblent pas gênés de présenter une ordonnance pour une dysfonction érectile (67 %), trop peu de pharmaciens leur donnent des informations spontanément (5 %). L'arrivée en 1998 sur le marché de la « petite pilule bleue » a mis les troubles sexuels masculins sur le devant de la scène. En 2004, 480 000 Français ont reçu un traitement, sur les 32 % d'hommes concernés. Malgré les campagnes de communication des laboratoires, la gêne persiste. Et ce n'est pas un hasard si les médecins prescrivent les médicaments sur une ordonnance à part des traitements habituels. Les pannes sexuelles ne sont bien sûr pas l'apanage des seniors mais ce sont eux qui vont le plus souvent consulter. Les hommes de plus de quarante ans regrettant la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...