Le Moniteur des Pharmacies n° 2586 du 11/06/2005
 

PROFESSION

Actualité

Le projet de loi Jacob devrait bientôt arriver devant le Parlement. Le ministère de la Santé ne serait pas très chaud pour l'appliquer au médicament remboursable.


A l'occasion d'une conférence organisée par Euroforum sur la coopération commerciale en pharmacie et parapharmacie, les syndicats professionnels ont réaffirmé leur volonté de faire entrer la pharmacie dans le cadre général de la loi et de lui appliquer les dispositions prévues sur les transferts de marge arrière en « marge avant ». « Le plafond de 20 % est conforme et raisonnable à une pratique durable sur le marché du générique », estime Gilles Bonnefond, secrétaire général de l'USPO. Mais Claude Japhet, président de l'UNPF, a expliqué que le ministère de la Santé n'était pas très chaud pour appliquer la loi Jacob au médicament remboursable car la détermination d'un seuil de revente à perte et d'une remontée des marges arrière vers l'avant ne recouvre pas une réalité en pharmacie. « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...