Le Moniteur des Pharmacies n° 2586 du 11/06/2005
 

Actualité

Enquête


Les plans de prise en charge de pathologies légères (littéralement « mineures »), compris dans les « services supérieurs » définis par la nouvelle convention (voir p. 26), sont en fait expérimentés en officine depuis plusieurs années. Selon les programmes développés, le pharmacien traite des symptômes/pathologies tels que : toux, gorge enflammée, infections des voies ORL supérieures, rhume, maux de tête/oreille, diarrhée, constipation, rhume des foins, poux, indigestion, cystite, eczéma, gale, verrues, suppression des bouchons de cire dans les oreilles, hémorroïdes, coliques (bébé), etc. Les priorités et la rémunération de ces prises en charge seront fixées par les autorités locales de santé avec lesquelles doivent contracter les pharmaciens*. Sheffield est l'une des toutes premières villes à les avoir testés sous forme de véritables consultations en accès direct en pharmacie. Lors d'une étude ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...