Le Moniteur des Pharmacies n° 2586 du 11/06/2005
 

Vous avez la parole

Moniteur Expert


CAS PRATIQUE N° 1Que devient une pharmacie en cas de décès de son titulaire ? Bien que non diplômés, le conjoint survivant et, plus généralement, les héritiers peuvent maintenir l'officine ouverte en la faisant gérer par un pharmacien autorisé par le préfet. La gérance après décès ne peut excéder deux ans. CAS PRATIQUE N° 2Le gérant après décès peut-il être le pharmacien adjoint de l'officine ? Oui, sous réserve qu'il donne son accord. Une fois le poste d'adjoint devenu vacant, un pharmacien supplémentaire devra être recruté si le chiffre d'affaires annuel de l'officine dépasse 980 000 Euro(s) (hors taxes à la valeur ajoutée). CAS PRATIQUE N° 3Qui du pharmacien choisi pour assurer la gérance ou des héritiers doit solliciter l'autorisation du préfet pour laisser ouverte la pharmacie ? C'est au pharmacien qu'incombe cette formalité. Néanmoins, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...