Le Moniteur des Pharmacies n° 2585 du 04/06/2005
 

Actualité

Enquête

Tout pharmacien libéral cotise aux deux régimes obligatoires de la CAVP : le régime de base et le régime complémentaire. Mais il peut aussi abonder un régime de capitalisation convertissant son capital en rente. Comment fonctionnent ces régimes ? Combien allez-vous recevoir ? Réponses.


Le régime de baseCe régime est géré par la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) au sein de laquelle chaque professionnel libéral (dentiste, avocat, médecin...), à revenu égal, cotise de manière identique, selon la même méthode, et reçoit la même retraite. La retraite de base dépend de trois paramètres : le nombre de points acquis au cours de l'activité libérale, la valeur du point au jour de la liquidation et le taux de liquidation de la retraite. 1. Les points acquis Par les cotisations Les cotisations permettent d'acquérir des points de retraite. Le nombre de points acquis chaque année est proportionnel à la cotisation versée. Depuis la loi portant réforme des retraites du 21 août 2003 (applicable depuis le 1er janvier 2004), dite loi Fillon, la cotisation est devenu entièrement proportionnelle ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...