Le Moniteur des Pharmacies n° 2582 du 14/05/2005
 

VENTE PAR CORRESPONDANCE DE MÉDICAMENTS

Actualité

L'événement

L'arrêt Doc Morris, relatif à la VPC de médicaments, donne lieu à des interprétations contradictoires. Notamment par certains juristes qui y voient une faille menaçant le monopole. Dans ce contexte, pourtant, le projet de portail Internet de l'Ordre tarde. Les Allemands, eux, se sont organisés. Et ça marche.


Il y a un an, pour répondre aux velléités de multiples officinaux l'interrogeant suite à l'arrêt Doc Morris de décembre 2003, l'Ordre présentait un projet de portail Internet. La demande se fait aujourd'hui beaucoup moins pressante et l'Ordre paraît moins pressé. « Nous donnerons notre position dans les mois qui viennent », assure cependant Isabelle Adenot, présidente du conseil central A, admettant que d'autres projets se sont avérés plus prioritaires. Et puis, « plus on avance dans les études juridiques, plus on doit rectifier le tir sur certains points vis-à-vis de la CNIL, de la DGCCRF, etc. Or un projet émanant de l'Ordre se doit d'être irréprochable ». Cependant, le sujet de la VPC de médicaments par Internet reste bel et bien d'actualité si l'on en croit les propos récents ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...