Le Moniteur des Pharmacies n° 2580 du 30/04/2005
 

RECHERCHE

Actualité


- En vaccinothérapie, les nouvelles technologies fusent : utilisation de vecteurs vivants, agents pathogènes génétiquement modifiés, recherche sur l'immunité muqueuse (muqueuse respiratoire, muqueuse intestinale)... Certains chercheurs sont également séduits par les nouveaux adjuvants. Qu'ils s'appellent Alum, et provoquent la synthèse d'anticorps, MPL, pour induire des interférons gamma chargés de tuer les pathogènes intracellulaires, ou QS21, en mesure de détruire les cellules infectées, ils sont destinés à augmenter et orienter la réponse immunitaire afin qu'elle devienne plus rapide, plus forte et plus longue. En effet, l'étape de purification, essentielle pour la sécurité des vaccins recombinants, présente un inconvénient : elle atténue certains des signaux d'alerte qui font habituellement réagir le système immunitaire. Conséquence logique, si ces derniers sont moins fortement stimulés, l'efficacité du vaccin peut être plus faible. Plusieurs vaccins avec des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...