Le Moniteur des Pharmacies n° 2580 du 30/04/2005
 

EN BREF

Actualité


Le fisc québécois demande des comptes aux officinaux qui avaient profité des largesses des laboratoires de génériques (croisières, piscines, voitures...) entre 2000 et 2002 sans les déclarer. Il y en aurait eu pour 50 millions de dollars. Par ailleurs, la Régie de l'assurance maladie du Québec et l'ordre des pharmaciens soupçonnent certains officinaux d'offrir des cadeaux à des directeurs de maisons de retraite privées afin de recruter ou de conserver le marché des médicaments. Un seul pharmacien est désigné et les retraités sont menacés de représailles voire d'expulsion s'ils refusent ses services.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...