Le Moniteur des Pharmacies n° 2579 du 23/04/2005
 

CONSEIL

Actualité


La pharmacie enregistre des progressions à deux chiffres (17 % en 2002) sur les antiparasitaires externes pour chiens et chats, le premier marché du médicament vétérinaire à l'officine (40 % des ventes). Le segment reste porteur (surtout si la dérogation aux GMS, maintenue en janvier par les sénateurs, finit par tomber) et dispose d'une marge de progression intéressante : un client sur deux en pharmacie possède un chien ou un chat, et, donnée nouvelle, la multipossession franchit le seuil des 20 %. A Pharmagora, le Dr Servonnel, vétérinaire, a montré l'éventail des possibilités en matière de conseil à l'officine. Le choix le plus approprié de l'antiparasitaire externe pour l'animal est fonction du spectre d'activité demandé (acaricide, insecticide), du principe actif, de l'âge de l'animal, de son mode de vie, de la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...