Le Moniteur des Pharmacies n° 2579 du 23/04/2005
 

ENTREPRISE

Actualité


Al'heure de la retraite, les officinaux perçoivent automatiquement l'allocation du régime général plus celle provenant de leur régime complémentaire obligatoire versée par la Caisse d'assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP). En 2004, le cumul moyen versé aux allocataires s'élevait à 10 667 Euro(s) annuel, un montant encore trop juste pour se payer une maison médicalisée. Mais Bernard Lagneau, vice-président de la Caisse d'assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP), était surtout venu rappeler aux officinaux les vertus de la retraite par capitalisation : « Aujourd'hui, on ne peut plus compter sur le seul régime minimum par répartition et sur la vente de l'officine pour financer la retraite car personne ne peut dire quel capital il récupérera. » La CAVP propose de cotiser librement sur un compte personnel rémunéré à 4,75 % net (en ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...