Le Moniteur des Pharmacies n° 2579 du 23/04/2005
 

ENTREPRISE

Actualité


Le modèle des blockbusters à distribution de ville s'estompe, la répartition devient un acteur international, l'officine change de nature (implication dans les génériques et les médicaments de haute technologie). Ce constat de Claude Bougé, directeur du Leem, en préambule du débat sur la nouvelle donne de la distribution pharmaceutique, tendait à montrer que celle-ci devait évoluer, au risque d'être remise en cause. Mais c'est surtout sur la bagarre entre les groupements et les répartiteurs que la discussion se sera animée avec, en pierre d'achoppement, le développement par les groupements des ventes directes et d'activités de grossiste-répartiteur. « Notre activité de répartition n'est en rien une volonté de déstabiliser le maillage des grossistes », assure Pascal Louis, président du Giphar. Des grossistes qui ne l'entendent manifestement pas de cette oreille : ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...