Le Moniteur des Pharmacies n° 2579 du 23/04/2005
 

CONSEIL

Actualité


Concernant les risques potentiels pendant l'allaitement, les notices des médicaments sont souvent trop discrètes. Heureusement, les effets indésirables sont peu fréquents et en général bénins. Le symptôme ou la pathologie nécessitent-ils vraiment un traitement ? Ce même traitement est-il, à efficacité équivalente, celui qui présente le moins de risque ? Voici deux questions à se poser face à une ordonnance pour une jeune femme allaitant son bébé. Pour une molécule donnée, aucun problème n'est attendu si son poids moléculaire est élevé, si elle est fortement liée aux protéines plasmatiques, si elle est peu liposoluble, si sa biodisponibilité orale est faible, si elle a une demi-vie courte, si elle est dépourvue de métabolites actifs et usuellement utilisée en pédiatrie. En revanche, certains médicaments ou conduites contre-indiquent l'allaitement. C'est notamment le cas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...