Le Moniteur des Pharmacies n° 2575 du 26/03/2005
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Une équipe de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, a analysé une population de 7 924 sujets hyperlipidémiques traités pendant 3 mois au minimum par une statine à haute dose ou ayant arrêté ce traitement dans les 3 mois précédents à cause de problèmes musculaires. Près de 10,5 % des patients ont signalé des signes musculaires. Dans cette population, les douleurs étaient permanentes dans un cas sur quatre ; plus d'un tiers des patients a pris des antalgiques. Côté molécule, la fluvastatine (Lescol 80 mg/j) est celle avec laquelle les patients rapportent le moins de symptômes musculaires. Viennent ensuite, par ordre de fréquence de survenue des effets indésirables, la pravastatine (40 mg/j) puis l'atorvastatine (40 ou 80 mg/j) et enfin la simvastatine (40 ou 80 mg/j) qui est la statine à haute ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...