Le Moniteur des Pharmacies n° 2573 du 12/03/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Le traitement des coïnfections VIH-hépatites B ou C vient de faire l'objet d'une conférence européenne de consensus. Pour cette première, il s'agissait d'élaborer des recommandations afin de proposer aux patients les meilleurs protocoles thérapeutiques. Celles-ci visent avant tout les usagers de drogues injectables et les immigrants, deux groupes à risque particulièrement touchés par ces coïnfections. Le traitement de l'hépatite C doit être systématisé car il permet d'éradiquer le virus chez 15 à 60 % des patients. Celui de l'hépatite B ne l'éradique pas mais empêche la progression de la maladie (les patients doivent être vaccinés). Les patients doivent être pris en charge par des équipes pluridisciplinaires composées de médecins, de psychologues ou d'associations afin de garantir l'adhésion au traitement. Enfin, les experts recommandent des campagnes de prévention pour lutter contre la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...