Le Moniteur des Pharmacies n° 2573 du 12/03/2005
 

RECHERCHE

Actualité


La salive en viendra peut-être à supplanter le sang et l'urine pour la détection de certaines pathologies. La bouche héberge une population intéressante en la matière : ions, bactéries, virus, dérivés hormonaux, anticorps ou ADN. La salive pourrait non seulement donner des indications préventives sur la probabilité de développer ou non des caries et sur quelles dents mais aussi certains cancers de la bouche. Elle rend également possible la détection du VIH et de Bacillus cereus, une bactérie proche du bacille du charbon. Des chercheurs américains tentent actuellement de mettre au point un kit de la taille d'une carte de crédit et livrant son résultat en moins d'une heure. Source : « Le Figaro », d'après la 171e réunion de l'Association américaine pour l'avancement de la science.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...