Le Moniteur des Pharmacies n° 2572 du 05/03/2005
 

VEINOTONIQUES

Actualité

L'événement

Les veinotoniques sont depuis plusieurs années menacés de déremboursement. Quelle serait la réaction des consommateurs s'ils l'étaient ? Le cabinet d'études Arcane Institut a mené l'enquête.


Marcher deux heures par jour, faire une sieste avec les jambes un peu surélevées, se masser les jambes des chevilles vers les genoux... font plus de bien que tous les veinotoniques du monde. » Cette petite phrase de Jean-François Mattei, tirée d'un entretien au journal Pleine Vie en janvier 2003, montre bien le peu de cas que le ministre de la Santé d'alors faisait de cette classe de médicaments. Jugés à SMR insuffisant par la commission de la transparence en 1999, les veinotoniques ont vu leur taux de remboursement baissé à 35 % en 2000 sous le mandat de Martine Aubry, ministre de la Santé, avant que Jean-François Mattei ne prévoie leur déremboursement complet pour le printemps 2003. Mais l'opération n'a pas eu lieu. La Commission de la transparence, qui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...