Le Moniteur des Pharmacies n° 2571 du 26/02/2005
 

MODE D'EXPLOITATION

Actualité

L'événement

Le nombre des SELAS (SEL par actions simplifiées) a crû de 200 % en 2004. A la différence des SELARL, leurs exploitants ne peuvent pas détenir la majorité du capital de leur société. Un risque pour l'indépendance professionnelle dénoncé par l'Ordre.


Le nombre de SEL explose. Il progresse de 101 % depuis 2002, de 50 % en 2004. On en comptait 1 462 fin décembre et la tendance se maintient : 104 de plus se sont créées depuis le début de l'année 2005. Elles représentent désormais près de 6,5 % du total des officines. « Nous étions sur une croissance de l'ordre de 2,5 % chaque mois, on passe à 4 %, constate Isabelle Adenot, présidente de la section A de l'ordre national des pharmaciens. Les confrères découvrent cette forme d'exploitation, c'est une évolution importante que nous devons surveiller. » L'Ordre présentait donc mardi dernier son premier « bilan sectoriel » pour l'année 2004. D'emblée, Isabelle Adenot a voulu « casser tout ce qui est véhiculé sur les SEL ». Comprenez ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...