Le Moniteur des Pharmacies n° 2567 du 29/01/2005
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


La réévaluation du rapport bénéfice/risque de Célance aboutit à un certain nombre de restrictions à propos de son utilisation. Le pergolide a en effet été mis en cause dans l'apparition de plusieurs cas de valvulopathies cardiaques recensés depuis septembre 2003. Ce traitement de la maladie de Parkinson est dorénavant indiqué en cas d'échec des autres traitements agonistes dopaminergiques en monothérapie ou en association à la lévodopa. Célance doit être instauré par un neurologue. La posologie quotidienne maximale est de 5 mg, l'augmentation progressive des doses lors de la mise sous Célance demeurant indispensable. Toute initiation de traitement doit être précédée d'un bilan cardiovasculaire comprenant une échocardiographie afin de détecter une éventuelle valvulopathie asymptomatique. D'ailleurs, deux nouvelles situations contre-indiquent l'usage du pergolide : les antécédents de fibrose et la présence d'une valvulopathie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...