Le Moniteur des Pharmacies n° 2566 du 22/01/2005
 

INSÉCURITÉ À L'OFFICINE

Actualité

L'événement

Même si la délinquance et le nombre des agressions déclarées ont reculé en 2004, l'insécurité reste - et restera toujours - un sujet d'inquiétude. Mais, paradoxalement, les formations sur la prévention du risque, la gestion des conflits et des publics difficiles ne font pas recette auprès des officinaux.


Type d'agressions * Tout en prenant de nouvelles formes, l'insécurité dans les pharmacies semble connaître une légère accalmie. C'est ce qui ressort des statistiques 2004 de l'Ordre qui a reçu l'an dernier 254 déclarations d'agression, contre 268 en 2003 et 475 en 2002. Mais il est vraisemblable qu'il existe encore une sous-déclaration des agressions. Cette donnée étant une constante, le bilan chiffré reste malgré tout un bon indicateur de tendance, au moment où le ministère de l'Intérieur vient d'annoncer une baisse de 3,76 % de la criminalité en 2004 sur notre territoire. Quel premier enseignement peut-on tirer du dépouillement des fiches reçues en 2004 ? D'abord, que les agressions surviennent préférentiellement en fin de semaine (16,5 % le vendredi et 19,7 % le samedi) et ont lieu essentiellement entre 16 et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...