Le Moniteur des Pharmacies n° 2566 du 22/01/2005
 

RECHERCHE

Actualité


- Finalement, la victoire contre le cancer tient peut-être en un seul mot : apoptose. Les dérèglements de ce « suicide » cellulaire programmé sont au coeur de la formation des tumeurs puisque les cellules tumorales ont précisément perdu leur capacité à s'autodétruire. Directeur de recherche du CNRS au centre Léon-Bérard de Lyon, Patrick Mehlen a mis en évidence un mécanisme inédit où intervient un type particulier de récepteurs membranaires : les « récepteurs à dépendance », capables d'induire l'apoptose même en l'absence de signal extérieur. Pour survivre, une cellule a besoin de trouver dans son environnement des molécules externes appelées ligands qui lui donnent des informations via les récepteurs. Lorsque le ligand n'est pas présent, le récepteur reste actif et indique à la cellule de disparaître. Idéalement, une cellule ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...