Le Moniteur des Pharmacies n° 2566 du 22/01/2005
 

THÉRAPEUTIQUE

Actualité


Les campagnes sur le bon usage des antibiotiques ont accéléré le mouvement. Mais la baisse des prescriptions chez les généralistes était déjà amorcée depuis 1992. C'est ce qui ressort de la lecture de l'étude menée sur dix ans, entre 1992 et 2002, par l'Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES). Si la diminution des prescriptions est de 16 % depuis 2002 et la première campagne grand public « Les antibiotiques, c'est pas automatique », elle était déjà de 11 % entre l'hiver 1996/1997 et l'hiver 2002/2003. Depuis 1992, le mouvement s'accompagne également d'une modification dans l'utilisation des classes d'antibiotiques : les pénicillines perdent du terrain (de 40 % à 32 % des prescriptions en dix ans) au profit de la classe des macrolides (de 18 % ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...