Le Moniteur des Pharmacies n° 2565 du 15/01/2005
 

RECHERCHE

Actualité


- Stimuler le noyau sous-thalamique pour essayer de contrecarrer les symptômes de la maladie de Parkinson, on sait déjà faire. Mais l'implantation d'une électrode dans cette zone cérébrale profonde se heurte à de grosses difficultés chirurgicales. Seulement 400 personnes bénéficient chaque année de cette technique alors que dix fois plus sont susceptibles d'en tirer un bénéfice. Des chercheurs du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et de l'université Paris-XII/Val-de-Marne se sont alors intéressés au cortex moteur dont l'hyperactivité anormale augmente au fur et à mesure de la progression de l'akinésie. Ils ont envisagé une stimulation de ce cortex par l'intermédiaire d'une électrode génératrice d'impulsions placée directement à son contact, donc bien plus en surface du cerveau. L'étude clinique a été initiée il y a cinq ans chez des primates. Cette électrostimulation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...