Le Moniteur des Pharmacies n° 2563 du 08/01/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Le feuilleton des coxibs continue. Trois mois après le retrait mondial du marché de Vioxx, Celebrex (célécoxib) fait l'objet de recommandations restrictives de prescription. Deux études évaluant son efficacité dans la prévention des polypes colorectaux viennent d'être stoppées. La première (financée par le National Cancer Institute américain) montre une augmentation significative du risque cardiovasculaire chez les patients traités au long cours par des doses de célécoxib de 400 à 800 mg par jour. La seconde étude - financée par Pfizer - ne met cependant pas en évidence d'augmentation de ce risque... L'Afssaps recommande donc aux prescripteurs de ne pas instaurer ou de ne pas maintenir Celebrex chez les sujets ayant des antécédents cardiovasculaires. Les patients sous traitement sans antécédents cardiovasculaires avérés mais présentant néanmoins un tel risque doivent poursuivre la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...