Le Moniteur des Pharmacies n° 2562 du 18/12/2004
 

RECHERCHE

Actualité


Le temps habituel de traitement de la tuberculose pourrait bien se voir réduit de moitié si le nouvel antituberculeux développé par Johnson #amp; Johnson continue à tenir ses promesses. Issu d'une nouvelle famille d'antibiotiques, les diarylquinolines, R207910 a montré sur la souris une activité bactéricide supérieure à l'isoniazide et à la rifampicine. Son mode d'action repose sur l'inhibition de la production d'énergie cellulaire par les molécules d'ATP. Ce mécanisme inédit chez les antituberculeux pourrait également être une voie de lutte contre les souches résistantes de Mycobacterium tuberculosis. Source : Agence de presse médicale, d'après « Science ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...