Le Moniteur des Pharmacies n° 2562 du 18/12/2004
 

Vous avez la parole

Moniteur Expert


CAS PRATIQUE N° 1Brice présente à la Pharmacie Galien une ordonnance sécurisée de Temgésic (liste I). Est-ce un excès de zèle du prescripteur ? Non. L'obligation d'établir sur des ordonnances sécurisées les prescriptions des médicaments des listes I et II est supprimée depuis la parution du décret n° 2003-1296 du 26 décembre 2003. Cependant, les spécialités à base de buprénorphine doivent être prescrites sur ordonnance sécurisée. CAS PRATIQUE N° 2La prescription mentionne aussi « 1 boîte d'aspirine, 1 boîte de vitamine C ». Est-ce conforme aux exigences des ordonnances sécurisées ? Oui. Il est tout à fait possible de joindre d'autres spécialités sur l'ordonnance, même si elles ne sont pas soumises à la réglementation des stupéfiants. Quant à la spécialité à base de buprénorphine, elle doit être mentionnée en dernier et immédiatement suivie ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...