Le Moniteur des Pharmacies n° 2561 du 11/12/2004
 

TARIF FORFAITAIRE DE RESPONSABILITÉ

Actualité

L'événement

Les chiffres rendent fébriles les génériqueurs. Or Noël Renaudin, président du CEPS, nous l'a confirmé : l'impact des nouveaux TFR prévus en janvier ne sera pas énorme. Pour autant, l'effort devra être constant. Décryptage.


Alors que la seconde réunion du Comité de suivi des génériques se tenait jeudi, le président du Comité économique des produits de santé (CEPS), Noël Renaudin, s'est voulu rassurant cette semaine, répétant au Moniteur que pour ce qui concerne les « groupes utiles », financièrement, cette vague de TFR ne sera pas gigantesque. « En l'occurrence, l'alarmisme des génériqueurs me paraît alarmiste », a-t-il formulé. En effet, les fabricants de génériques se montraient plutôt pessimistes ces derniers temps, sachant que les groupes de plus d'un an devaient dépasser au moins 50 % de taux de pénétration de génériques pour échapper aux prochains TFR, officialisés en janvier. « Il n'y a pas eu la cassure attendue de la tendance actuelle et la mobilisation des pharmaciens contre une nouvelle vague de TFR ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...