Le Moniteur des Pharmacies n° 2561 du 11/12/2004
 

RECHERCHE

Actualité


Il est désormais possible de minimiser le risque de transmission du virus de l'immunodéficience humaine lors d'une insémination intra-utérine avec le sperme d'un donneur séropositif. Le sperme doit pour cela subir une préparation préalable nécessitant entre autres une séparation des cellules par la méthode du gradient de densité et une détection virale. Sur les 56 couples ayant bénéficié d'inséminations intra-utérines après stimulation ovarienne et préparation spécifique de la semence masculine, 60 % ont obtenu une grossesse. Source : http://www.egora.fr, d'après « Fertility and Sterility ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...