Le Moniteur des Pharmacies n° 2561 du 11/12/2004
 

PROFESSION

Actualité


Le tribunal de grande instance de Nanterre a estimé qu'il n'y avait pas lieu de statuer sur la campagne de sensibilisation du GEMME parue dans Le Quotidien du médecin et adressée à « tous les prescripteurs de cétirizine ». Il a renvoyé dos à dos l'association des génériqueurs et UCB Pharma. Le fabricant de Xyzall et Zyrtec avait assigné en référé le GEMME pour contrefaçon et concurrence déloyale. Début décembre, ce dernier avait en effet acheté deux pages pleines dans le quotidien, rappelant aux médecins qu'en dépit du retrait du marché de Zyrtec ils pouvaient « continuer à faire bénéficier leurs patients de ce traitement en prescrivant la spécialité commercialisée par Sanofi-Synthélabo, en boîte de 15 comprimés, qui contient le même principe actif au même dosage que la cétirizine comprimés ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...