Le Moniteur des Pharmacies n° 2561 du 11/12/2004
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Les Françaises sont les championnes du monde pour l'utilisation des méthodes de contraception, et pourtant le nombre d'IVG n'a pas diminué depuis sa légalisation. Ce paradoxe figure dans le rapport « Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme », rédigé sous l'égide de l'ANAES, de l'Afssaps et de l'INPES. Les données recueillies permettent de dégager cinq points essentiels, allant parfois à l'encontre des habitudes de prescription. - La contraception oestroprogestative reste une des méthodes de première intention, à condition de la prescrire après avoir éliminé la présence de risques cardiovasculaires. « Il n'y a aucune justification scientifique permettant de privilégier les pilules les moins dosées dans ce domaine », assure le Dr Yves le Noc, président du groupe de travail. - Les dispositifs intra-utérins ne sont pas réservés aux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...